English    Imprimer      Envoyer par e-mail    

Référence bibliographique

Chatellier P. & J.M. Audic (1999). Estimation in situ de la respiration des boues activées par application d'un bilan sur l'oxygène.Rev. Sci. Eau 12 (3) : 509-514.

Texte intégral (PDF)

Résumé

Dans les stations d'épuration à boues activées il est essentiel de maintenir une biomasse de bonne qualité ceci afin que l'eau soit traitée correctement. Un des paramètres caractéristiques de l'activité de la biomasse est la respiration spécifique (c'est à dire la quantité d'oxygène consommé par unité de masse de biomasse et par unité de temps). Cette respiration peut être mesurée à l'aide d'appareils spécifiques (respiromètres) ou déduite à partir de mesures réalisées en ligne. Une méthode d'analyse de données destinée à déduire la respiration spécifique à partir de mesures simples (débits et concentration en oxygène dissous) a été mise au point et testée. Grâce au faible coût de mise en oeuvre de cette technique il devient raisonnable d'utiliser la respiration spécifique comme paramètre de conduite automatisée des stations d'épuration.

Mots clés

Eau usée, boues activées, respiration, estimation, en ligne.

Correspondance

Chatellier P., CIRSEE, Suez-Lyonnaise des eaux, 38 rue du président Wilson, 78230 Le Pecq, FRANCE

Courriel: pchatellier@cirsee.suez-lyonnaise-eaux.fr
Télécopieur : 01 30 53 62 11

English    Imprimer          Envoyer par e-mail          


     


Mise à jour: 2006-12-20
© INRS Eau, Terre et Environnement