English    Imprimer      Envoyer par e-mail    

Référence bibliographique

Novel J.P., Dray M., Fehri A., Jusserand C., Nicoud G., Olive P., Puig J.M. et G.M. Zuppi (1999). Homogénéisation des signaux isotopiques, 18O et 3H, dans un système hydrologique de haute montagne : la Vallée d'Aoste (Italie). Rev. Sci. Eau 12 (1) : 3-21.

Texte intégral (PDF)

Résumé

L'analyse de l'origine et de la dynamique des écoulements souterrains dans l'aquifère du milieu alluvial de la plaine d'Aoste (Italie) a été menée en étudiant les teneurs isotopiques (18O et 3H) des eaux sur l'ensemble du système hydrologique. La démarche a consisté en un suivi isotopique des précipitations pluvio-neigeuses, des sources de versants, du réseau de surface et de l'aquifère alluvial, complété par des analyses ponctuelles concernant l'horizon superficiel des glaciers et les sous-écoulements glaciaires. Le signal d'entrée en 18O porté par les précipitations présente une grande variabilité liée au contexte orographique (effet d'écran) et climatique (pluie ou neige). Celle-ci est mise en évidence par les changements saisonniers du gradient 18O/altitude. En moyenne annuelle (1994), ce gradient établi en Vallée d'Aoste à partir de mesures sur les précipitations récoltées entre 300 et 3500 m d'altitude (sur huit stations) est de - 0.18 ± 0.02 ‰ pour 100 m, avec un écart-type (s) des valeurs de ± 4,8 ‰. L'ensemble des résultats en 18O montre au cours du cycle hydrologique, un amortissement à la fois important et progressif du signal d'entrée fourni par les précipitations. Cet amortissement, de l'ordre de 30 fois dans l'aquifère alluvial (sigma=± 0.15 ‰), est particulièrement sensible au niveau de la glace et des sous-écoulements glaciaires. En ce qui concerne les résultats en 3H, les teneurs mesurées dans les précipitations se révèlent être étroitement liées avec l'origine et la trajectoire des masses d'air humide. Par ailleurs, on note une bonne concordance entre les temps de séjour des eaux dans l'aquifère alluvial calculés à partir des valeurs en 18O et ceux fournis par le 3H.

Mots clés

Hydrogéologie, isotope, géochimie, oxygène-18, tritium, Alpes, montagne, Italie.

Correspondance

P. Olive, Université Pierre et Marie Curie, Centre de Recherches Géodynamiques (UPMC-CRG), BP 510, 47 avenue de Corzent, 74203 Thonon-les-Bains, FRANCE

Courriel : crg@biogeodis.jussieu.fr

English    Imprimer          Envoyer par e-mail          


     


Mise à jour: 2006-12-20
© INRS Eau, Terre et Environnement