English    Imprimer      Envoyer par e-mail    

Référence bibliographique

MGelinet K., Croue J.P., Galey C., Laplanche A. et B. Legube (1998). Étude de la production des ions bromate lors de l'ozonation des eaux de la Banlieue de Paris : choix du mode d'ozonation et variation des param tres physico-chimiques. Rev. Sci. Eau 11 (4) : 599-616.

Texte intégral (PDF)

Résumé

Cette étude a permis d'évaluer l'importance de la concentration en ions bromure, de la température et de la nature de la Matière Organique Naturelle (MON) sur la production des ions bromate en s'appuyant sur des expériences conduites en laboratoire et sur pilote semi-industriel (Centre d'Essais de Méry-sur-Oise).

Trois campagnes d'ozonation effectuées en parallèle à Méry-sur-Oise et au LCEE (Laboratoire de Chimie de l'Eau et de l'Environnement) sur des eaux filtrées sable, ont montré que les expériences conduites en laboratoire et sur pilote semi-industriel mènent à des résultats similaires, soit une relation linéaire [BrO3-]=f (C.tau) vérifiant une pente identique pour des conditions expérimentales données (teneur en ions bromure, température, origine de l'eau). Ces travaux ont montré de façon nouvelle qu'une faible variation de la concentration en ions bromure (± 15 à 20 µg.L-1) suffisait à modifier significativement la formation des ions bromate. A C.tau=10 et T=21°C, la production des ions bromate est passée de 16 à 27 µg.L-1 pour une augmentation de la concentration en ions bromure de 80 à 95 µg.L-1.

Les résultats obtenus ont montré de plus que la température est un facteur important puisqu'une différence de 8°C (13 à 21°C) a entraîné, pour la même eau (80 µg.L-1 d'ions bromure, C.tau=10), une augmentation de la concentration en ions bromate de 10 à 16 µg.L-1. Pour d'autres eaux (Seine, Marne et Oise), trois autres campagnes conduites avec des eaux clarifiées ont été effectuées après ajustement de la teneur en ions bromure et régulation de la température, ces trois eaux présentant par ailleurs des caractéristiques similaires en ce qui concerne le pH et l'alcalinité.

A C.tau équivalent, la production d'ions bromate s'est avérée significativement plus faible pour l'eau de l'Oise que pour les deux autres eaux. La nature de la MON pourrait donc avoir une influence notable sur la formation des ions bromate.

Mots clés

Ozonation, ions bromate, C.tau, ions bromure, température.

Correspondance

K. Gelinet, Laboratoire de Chimie de l'Eau et de l'Environnement (LCEE), UPRES A CNRS 6008 ESIP, 40 avenue du recteur Pineau, 86000 Poitiers, FRANCE

English    Imprimer          Envoyer par e-mail          


     


Mise à jour: 2006-12-20
© INRS Eau, Terre et Environnement