English    Imprimer      Envoyer par e-mail    

Référence bibliographique

Gilard O. et N. Gendreau (1998). Inondabilité : une méthode de prévention raisonnable du risque d'inondation pour une gestion mieux intégrée des bassins versants. Rev. Sci. Eau 11 (3) : 429-444.

Texte intégral (PDF)

Résumé

Une partie de la réponse aux impacts économiques, sociaux et humains des inondations réside en une meilleure gestion de l'occupation des sols. La méthode Inondabilité permet d'apporter une réponse opérationnelle aux acteurs en charge de la gestion et l'aménagement des cours d'eau. Elle permet de mesurer dans la même unité et de comparer les deux facteurs indépendants que sont l'aléa et la vulnérabilité, pour aboutir à une quantification objective du risque. Sa mise en oeuvre sur un bassin versant consiste en une modélisation de l'hydrologie grâce aux modèles Débit-durée-Fréquence, de l'hydraulique ainsi que de l'occupation du sol pour aboutir à une représentation cartographique du risque.

L'originalité de la méthode Inondabilité tient à la quantification de l'aléa et de la vulnérabilité en une même unité, une période de retour qui permet une comparaison objective de deux grandeurs très différentes. De plus, la quantification du risque est estimée à l'aide d'une différence (Risque=Delta (aléa, vulnérabilité)) contrairement aux approches traditionnelles qui privilégient souvent un produit (Risque=Coût X probabilité ), permettant ainsi la définition d'un risque acceptable (Delta négatif).

Mots clés

Inondation, gestion des risques, prévention, aménagement, aléa, vulnérabilité.

Correspondance

N. Gendreau, Division Hydrologie-Hydraulique 3 bis, Quai Chauveau, CP 220, 69336 Lyon Cedex 09, FRANCE

Courriel : nicolas.gendreau@cemagref.fr
Téléphone : +33 (0)4 72 20 87 77 / Télécopieur : +33 (0)4 78 47 78 75

English    Imprimer          Envoyer par e-mail          


     


Mise à jour: 2006-12-20
© INRS Eau, Terre et Environnement