English    Imprimer      Envoyer par e-mail    

Référence bibliographique

Trebouet D., Berland A., Schlumpf J.P., Jaouen P. et F. Quemeneur (1998). Traitement de lixiviats stabilisés de décharge par des membranes de nanofiltration. Rev. Sci. Eau 11 (3) : 365-382.

Texte intégral (PDF)

Résumé

Le terme "lixiviat" ou "jus de décharge", désigne l'eau qui a percolé à travers les déchets en se chargeant de polluants. Ces effluents pollués doivent être traités.

En raison des exigences croissantes des normes de rejet et de la stabilisation des lixiviats au cours du temps, de nouvelles techniques ont fait leur apparition dans ce domaine. La technologie de l'osmose inverse s'est développée dans de nombreux pays européens. Cependant cette technique sélective et coûteuse, se justifie seulement quand les normes sont drastiques. C'est pourquoi la nanofiltration pourrait constituer une solution intermédiaire.

L'objectif de ce travail est de contribuer à mieux maîtriser cette technique pour l'élimination de la Demande Chimique en Oxygène (DCO) récalcitrante, subsistant après les traitements biologiques classiques.

Nous avons évalué les performances de trois membranes (organiques et minérales) pour l'abaissement de la charge organique, en fonction des conditions hydrodynamiques (vitesse et pression).

Chacune de ces membranes possède un comportement spécifique vis à vis de ces lixiviats stabilisés (adsorption, polarisation de concentration, obstruction des pores).

L'influence d'une coagulation préalable sur les performances d'épuration a également été examinée pour l'une des membranes.

Cette étude constitue une étape préliminaire au dimensionnement d'une installation.

Mots clés

Lixiviat de décharge, nanofiltration, DCO, coagulation.

Correspondance

D. Trebouet, Laboratoire de Génie des Procédés, équipe "Procédés de Séparation et Génie de l'Environnement", IUT Saint-Nazaire (Univertsité de Nantes), CRTT, Boulevard de l'Université, BP 406, 44602 Saint-Nazaire, FRANCE

English    Imprimer          Envoyer par e-mail          


     


Mise à jour: 2006-12-20
© INRS Eau, Terre et Environnement