English    Imprimer      Envoyer par e-mail    

Référence bibliographique

Bricquet J.P., Bamba F., Mahe G., Toure M. et Olivry J.C. (1997) Évolution récente des ressources en eau de l'Afrique atlantique. Rev. Sci. Eau 10 (3): 321-337.

Texte intégral (PDF)

Résumé

Dans le contexte pluviométrique déficitaire de l'Afrique intertropicale, l'hydraulicité des fleuves soudano-sahéliens a beaucoup diminué depuis 25 ans. Les fleuves des régions humides, relativement épargnés jusqu'en 1980, montrent aussi, avec un retard de plusieurs années une hydraulicité qui baisse dans des proportions importantes, alors qu'un retour à la normale du régime des pluies paraît amorcé. Le déficit des apports est pour l'Afrique humide de 16% pour la décennie 80 (365 km3 an-1), contre 7% pour la décennie 70, et pour l'Afrique sèche de 27% (65 km3 an-1) pour la décennie 80 contre 13% pour la décennie 70. Les maximums annuels de crue sont systématiquement plus faibles dans la période récente. En régime équatorial, la crue de printemps est la plus affectée par le déficit hydrologique et la différence entre crue de printemps et crue d'automne a triplé entre les années 1950-1960 et les années 1980. L'ensemble de la région connaît des étiages exceptionnels répétés. En zone soudano-sahélienne, le tarissement s'est considérablement accéléré et montre une vidange des écoulements de base deux fois plus rapide dans la période récente. Le phénomène est également sensible en Afrique humide et traduit un amenuisement des réserves souterraines dû aux effets cumulés des déficits pluviométriques et décalé dans le temps, que l'on retrouve dans la baisse du niveau piezométrique des nappes phréatiques. Un effet mémoire est donc observé sur les écoulements de base, avec pour conséquence un un appauvrissement durable des ressources hydriques. Celui-ci restera indépendant, pour un temps, d'une éventuelle amélioration des conditions climatiques, comme le montrent les observations des années les plus récentes.

Mots clés

Afrique tropicale, précipitation, ressources en eau, déficits.

Correspondance

JP Bricquet, Institut Français de Recherche Scientifique pour le Développement en Coopération - ORSTOM, BP 5045, 34032 Montpellier Cedex 1, FRANCE

Courriel : bricquet@bamako.orstom.ml
Téléphone : +33 04 67 61 74 00 / Télécopieur : +33 04 67 54 78 00

English    Imprimer          Envoyer par e-mail          


     


Mise à jour: 2006-12-20
© INRS Eau, Terre et Environnement